mardi 28 août 2012

Résumé des épisodes précédents

Après essayage de ma robe de mariée, je dois perdre 2 kilos en 10 jours si je veux pouvoir respirer dedans.




(Et, contrairement à Scarlett, j'aime bien respirer.) 

Donc en avant pour un régime salade-pommes, qui va être d'autant plus difficile à tenir que Professeur Flaxou, à mes côtés, en est à son troisième jour de régime pizza-bière, puisque lui a 5 kilos à PRENDRE s'il veut rentrer dans son costume.

(C'est pas frustrant du tout, c'est ça qui est bien.)


♣ Disons-le une fois pour toutes :



Ceci n'est pas Neil Armstrong. Ceci est Buzz Aldrin. 

(Bon, techniquement, on peut voir Neil Armstrong en tout petit sur cette photo, mais on va pas enculer les mouches, hein.)


♣  Après une soirée chippendales (mon pré-enterrement de vie de jeune fille) avec Chloé, qui se passait dans un club avec du rosé gratuit, je me suis réveillée sur son canapé avec une gueule de bois sortie de NULLE PART, parce que alors là c'est pas mon genre de boire comme ça, hein (et cela n'a évidemment rien à voir avec le rosé gratuit, non non non). Mais le plus grand mystère (outre le "pourquoi ai-je jugé bon de déposer mes boucles d'oreilles sur le sol de la salle de bains hier soir?"), c'est qu'avaient apparu comme par magie sur mon appareil non pas une, non pas deux, mais DEUX CENT CINQUANTE-SIX photos.

(Chloé est peut-être née en France, mais les gènes asiatiques ne sauraient mentir.)

J'ai hésité à les effacer, puisqu'elles sont tellement embarrassantes que la moindre d'entre elles pourrait être utilisée pour me faire chanter jusqu'à la fin des temps, mais finalement je les ai juste mises dans un dossier caché labellisé "Photos de la honte" (sous-titre : "Chloé est le mal"). 

Et ça, c'était juste le pré-enterrement.

♣ Et, juste pour le fun et pas du tout parce que j'ai rien à raconter et que je passe mes journées à glander sur le Net, quelques liens intéressants et (parfois) un peu terrifiants.

On se revoit quand j'aurai de nouveau des choses à dire. 

mercredi 15 août 2012

brève domestique

Depuis que j'ai fini mon mémoire et que Professeur Flaxou a trouvé un boulot, je passe mon temps seule à la maison.

Ma liste d'activités se résume à ça :

- Entretenir le foyer (et globalement être une fée du logis) (enfin, surtout si on compare à Professeur Flaxou, alias "Tu passes de nouveau l'aspirateur? Mais tu l'as déjà passé la semaine dernière!").

- Bronzer sur mon balcon.

- Finir les préparatifs du mariage.

- Faire des excès de shopping sur Internet (mais en même temps, c'est pas de ma faute si j'ai découvert un site qui vend les trucs les plus cools du monde)

- Faire mes exercices de thérapie (je suis passée aux vidéos d'araignées, y'a des gros plans de tarentules partout, j'ai envie de mourir).

- Me faire du mal quotidiennement (du moins, les jours où des muscles insoupçonnés ne font pas crier tout mon corps au supplice dès que je dois faire un pas hors de la maison pour chercher le courrier) avec la vidéo "Workout with Cindy Crawford" (oui, je sais, elle date de 1992, mais c'est un entraînement qui a sculpté la silhouette de plusieurs générations de femmes se sentant trop molles pour aller se faire humilier dans des salles de sport par des meufs taillées comme une barre Ovomaltine).

(Tu noteras l'ambiance rétro Waïkiki de la vidéo, ainsi que la présence du coach à l'accent le plus caricatural du monde - c'est simple, on dirait Apu dans les Simpsons.)

Donc, pour résumer : je suis une femme au foyer névrosée avec les passe-temps les plus superficiels du monde.

Si on ajoutait de l'alcool et des cigarettes, je pourrais jouer dans Mad Men.


(Heureusement que je joue à Minecraft le reste de la journée, sinon ce serait carrément triste.)

vendredi 10 août 2012

Cet été, j'ai testé pour vous...


Ca y est, c'est l'été.

Perso, je ne m'en suis rendue compte que maintenant, parce que j'habite en Alsace (où l'été dure de août à... fin août) et que je reste cloîtrée chez moi toute la journée à finir mon mémoire et à glander sur Internet, ce qui ne change finalement pas grand-chose des 6 mois précédents, passés à bosser en stage et à glander sur Internet. 

Non, vraiment, ce qui m'a fait comprendre que c'était l'été, c'était de voir les actualités de mes amis Facebook (les chanceux qui sont partis en vacances, du moins; heureusement que mes vrais amis sont pauvres, sinon bonjour le cafard).

Et, surtout, ça a été de tomber, au détour du net, sur le lien du test le plus fantastique du monde.

(Bon, ça vient de Madame Figaro, v'là le niveau, déjà.)

Eh oui, car qui dit été dit plage, magazines, et tests à faire sur la plage dans son magazine. Mais ce qui est génial avec ce test, c'est que non seulement il amasse plein de clichés (ce qui est le principe d'un test : résumer toute la gent féminine en 3 ou 4 personnalités-types, ça passe pas sans casser des oeufs), mais surtout, il est totalement incompréhensible pour les gens qui ne lisent pas de magazines de mode avec une ferveur quasi religieuse.

La preuve ci-dessous (si tu comprends tout, tu es une blogueuse mode, sinon, bienvenue au club).

Le test s'intitule "Quelle reine de la plage êtes-vous ?". (Hé, attends, c'est le Figaro, tu crois pas qu'ils vont passer des vacances de prolo à la montagne quand même.)

Le sous-titre te donne les types de personnalité qu'on va t'attribuer dans ce test : "Fashion latina, hype intello ou nature for ever", tout un programme.

Ensuite, on te présente le test (qu'ils ont eu l'audace d'appeler "test psycho", fais-moi rigoler) :

Il y a les championnes de la fiesta, impeccables jusqu’au bout des ongles même après une journée en plein soleil. Celles pour qui le chic et l’allure ne prennent jamais de vacances, et d’autres qui concentrent leurs efforts sur… le farniente. Découvrez ce que vos tenues fétiches, votre playlist et vos petites manies estivales révèlent de votre caractère.

Non mais arrête d'inventer des prétextes bidon, Madame Figaro! Ton test, t'aurais dû l'appeler "Vous êtes à la plage et vous vous faites chier, faites ce test bidon avec des copines et rigolez des réponses en criant "Ha c'est TELLEMENT toi, hi hi!" (variante : "Ha c'est TROP pas vrai, ha ha!") en mangeant une glace, parce que c'est les vacances et que vous avez envie de faire des trucs stupides". 

Mais essaye pas d'inventer des trucs de ouf genre "révéler ton caractère". Sérieusement, ça veut dire quoi, ça?

- Hmmm, je pars en vacances, je me demande quel sera mon caractère cet été. Si seulement il existait un test pour me dire qui je suis! Comme ça je pourrais agir en accord avec mon moi profond des vacances, et la vie serait un champ de fleurs!

Ah, et puis, si on essaye d'aligner les descriptions du sous-titre et du chapeau, ça nous donne ça :

● Fashion latina : championnes de la fiesta, impeccables jusqu’au bout des ongles même après une journée en plein soleil. 

OK, ça colle.

● Hype intello : celles pour qui le chic et l’allure ne prennent jamais de vacances.

Hein? Donc être intello, c'est être chic et avoir de l'allure? T'as pas rencontré beaucoup de profs de fac, on dirait.




(Non, c'est clair que leur style ne crie pas "les livres sont mes amis") 

(Au fait, c'est vraiment la photo qui accompagne le test. Je te laisse admirer la bouche en cul de poule, les maillots de bains dépareillés, et la serviette de plage la plus hideuse du monde.)

● Nature for ever : celles qui concentrent leurs efforts sur... le farniente.

Donc, par ce raisonnement, une femme "nature", c'est une grosse feignasse, ou bien?


Bon, allez, ça suffit les conneries, on passe aux questions.



(Ah, oui, j'ai oublié de te dire : j'instaure un compteur pub, parce que, comme tu l'as remarqué, ça va chiffrer pendant ce test.)

Bon, alors je voudrais savoir un truc : "le trikini"

Qu'est-ce que c'est que cette chose? Serait-ce un bikini mais en 3 pièces? Comment faire 3 pièces sur un maillot de bain? T'as des protège-genoux, c'est quoi le deal?

Compteur pub : 3.

On passe à la suite.



Alors là, franchement, je ne sais pas si je dois rire ou pleurer.

Alors, OK, c'est l'été, c'est la plage, je suis d'accord que tout le monde n'ait pas envie de lire Balzac. (D'ailleurs, même en temps normal, je suis d'accord que tout le monde n'ait pas envie de lire Balzac. C'est très chiant. Eugénie, Charles s'est barré, fais ta vie meuf! Passe à autre chose!)

Mais là, quand même : le type "hype intello", c'est la meuf qui lit Anna Gavalda? 

ANNA GAVALDA?? La nana qui est écrivain et qui n'arrive toujours pas à utiliser la ponctuation correctement? 

La nana qui écrit des trucs et on dirait des parodies de très mauvais Harlequins?

"Moi je trouve qu'on va bien ensemble. J'aime être avec toi parce que je ne m'ennuie jamais. Même quand on ne se parle pas, même quand on ne se touche pas, même quand on n'est pas dans la même pièce, je ne m'ennuie pas. Je ne m'ennuie jamais. Je crois que c'est parce que j'ai confiance en toi, j'ai confiance en tes pensées. Tu peux comprendre ça ? Tout ce que je vois de toi et tout ce que je ne vois pas, je l'aime. Pourtant je connais tes défauts. Mais justement, j'ai l'impression que tes défauts vont bien avec mes qualités. Nous n'avons pas peur des mêmes choses. Même nos démons vont bien ensemble ! Toi, tu vaux mieux que ce que tu montres et moi, c'est le contraire. Moi, j'ai besoin de ton regard pour avoir un peu plus de.. de la manière ? Comment dit-on en français ? De la constance ? Quand on veut dire que quelqu'un est intéressant à l'intérieur ?"

Non mais sérieusement. Je lis ça, et je peux presque entendre les violons sirupeux. On pourrait remplacer tout ce passage par un homme et une femme se regardant dans le blanc des yeux et murmurant : "Moi...toi...nous...ensemble...malgré nos démons... j'ai besoin de ton regard... prends-moi dans tes bras puissants".

Et ça, c'est la lecture de la nana "intello" de la bande. Ben dis donc, on n'est pas sortis.

Compteur  pub : 4. (je compte celui qui a le titre et l'auteur).



Je crois que j'ai jamais vu un placement de produit aussi subtil depuis I, Robot.

Compteur pub : 5.



Bon, encore une fois : OK, y'a des nanas qui vont en vacances pour trouver un mec, ou pour s'amuser, et la plupart des gens vont en vacances pour se reposer. Mais c'est trop demander qu'il y ait une partie "découvrir un nouveau pays, une nouvelle ville", ou "faire du tourisme"? Vraiment? On est condamnées à rester sur la plage TOUTES les vacances? 

Est-ce que le rêve de toutes les femmes, c'est de poser une serviette sur un centimètre carré de sable brûlant comme la bouche de l'enfer, de barboter dans de l'eau tiède pleine de déchets plastique et de pisse de marmot, de subir des agressions verbales constantes à base de "qui veut mes chouchous" et de "j't'entends pas chuis à la plage!" (sans oublier les "ksssht krrshhht" des téléphones portables qui jouent de la musique), et de se faire envahir par des grains de sable collants sous la plante des pieds et dans le fond du maillot?

Enthousiasmant.



Petit jeu : parmi ces trois descriptions, retrouve le pirate, le fakir, et Laura Ingalls.



Ah, OK, j'ai compris ! "Hype intello", c'est hipster, en fait! C'est les gens qui écoutent des groupes de musique obscure jusqu'à ce qu'ils deviennent connus, et puis qui disent en public "Nan, leur premier album était bien, mais ensuite ils sont devenus tellement COMMERCIAUX-an".

(Ah, et puis : Charles Trenet? Donc c'est un quiz pour les femmes de 17 à 77 ans, en fait.)



Si, à la fin de ce quiz, t'as pas acheté au moins 5 vêtements ou accessoires, on ne peut plus rien pour toi.

Compteur pub : 8.



Ah, parce qu'il faut s'habiller pour aller boire un verre en bord de mer, maintenant? (Chais pas, moi j'y suis toujours allée en serviette Mickey, et on m'a jamais barré l'accès.)

(Et puis je trouve que cette question est un petit peu raciste envers les shorts.)



Nan mais Madame Figaro, tu contredis totalement ce que tu disais plus haut! Je te rappelle qu'il y a un type de vacancière qui "concentre ses efforts sur le farniente". Tu crois vraiment qu'elle va aller courir dans le sable (le truc le plus horrible du monde, après courir dans la neige avec des chaussures de ski) par trois mille degrés à l'ombre? Bonjour la constance.

Compteur pub : 9



C'est quoi la différence entre "plonger sans hésiter" et "sauter dans les vagues", au juste? Parce que bon, pour entrer dans la mer, si t'y vas sans hésiter, tu cours dedans et tu sautes dans les vagues. Ça a dû être le brainstorming au QG de Madame Figaro :

- Et là, une question sur la manière dont elle rentre dans l'eau!
- Mais y'a que deux manières de rentrer dans l'eau, Madame Figaro.
- Oh Jean-Claude, débrouillez-vous, je vous paye pas à rien foutre!



Mais enfin Madame Figaro, t'as des soucis de mémoire à court terme ou bien? On a dit, le sport sur la plage c'est le FOOTING!

Tu voudrais pas qu'elles passent leur été à faire autre chose que tes tests, quand même.



Qu'est-ce que... quoi?? 

C'est un langage crypté? Est-ce que je dois appeler le mec de Da Vinci Code, ou comment ça se passe?

Faudra qu'on m'explique la différence entre "caramel", "doré" et "bonne mine". Lequel veut dire "J'ai des traces de maillot dans le dos" et lequel veut dire "Je ressemble à un sac à main en cuir tanné"? Et qu'est-ce que c'est, "préparer" sa peau aux UV? Tu la prépares pour un mélanome, ou bien?

(Et, tant qu'on y est : pour moi, "bonne mine", c'est synonyme de "T'as grossi et j'ai envie de te le faire remarquer pour que tu te sentes mal, mais je vais te le dire gentiment pour pas te faire éclater en sanglots devant tout le monde".)



Bon bon bon. 

Deux choses :

1. Madame Figaro, l'anglais pour faire hype, c'est chouette, mais si on ne comprend pas la langue, on se fait capter assez vite. "Wavy" et "ondulé", C'EST LA MÊME CHOSE.

2. La coupe AU BOL est tendance??! 




Et la dernière question :



Question : comment on sait que c'est "LA soirée de l'été"? Est-ce que c'est les gens qui nous invitent qui nous le disent? (Non, parce que sinon, laisse-moi douter si le mec en marcel et en casquette Ricard me dit "On va à la fête disco du camping les Flots Bleus, ça va être LA soirée de l'été!")

Mais Madame Figaro a fort heureusement gardé le meilleur pour la fin : les résultats.

(Je te dirais bien de t'asseoir pour la suite, mais t'es déjà devant un ordinateur, alors bon, statistiquement.)

Premier type, la "Fashion latina" (qui devient la "bomba bimbo", parce que je sais pas, j'ai pas demandé).



OK, donc t'es une connasse, en fait.

Non seulement t'en as rien à foutre que le monde entier t'attendes (tu peux pas quitter la salle de bains sans être persuadée d'avoir le look parfait - pour aller à LA PLAGE), mais en plus, tu m'as bien l'air d'être le genre de meuf qui va être la fille la plus chiante du monde en fin de journée :

- Tiens, si on allait manger dans le petit restau qu'on a vu ce matin?
- Mais t'es folle! Je pourrai jamais marcher jusque-là, j'ai trop mal aux pieds! Ah non, on reste ici, tant pis.

Second profil : l'intello hype. 


Alors là, je crois qu'on vient d'exploser l'échelle du compteur pub.

(Et, vu sa garde-robe, on dirait aussi que l'intello hype fait caca des lingots d'or. Je ne vois pas d'autre explication.)

Tout ça, ça fait quand même beaucoup de fringues de vieille bourgeoise pour une "fille simple et décontractée" :

- Chérie, dépêche-toi, on va rater le petit déjeuner!
- Oui, deux secondes, je choisis ma tenue. Tu préfères quoi? Mon sautoir en or blanc et saphirs, ou mon collier de perles de culture du bassin d'Arcachon? 
- T'as rien d'autre?
- Si, au début, j'avais pensé à la rivière de diamants, mais je me suis dit : oh, je suis en vacances, faisons simple et décontracté!

Compteur pub : 16.

Et la cerise sur le gâteau : la fille "nature for ever".



C'est génial, ça, quand même. 

Rien que dans ce test, on t'a bombardée de pas moins de DIX-SEPT publicités à peine voilées pour des fringues, des chaussures ou de l'huile solaire. 

Le magazine entier Madame Figaro est une ode à la sophistication, qui n'a comme seul but que de te vendre des crèmes, du maquillage, et des accessoires à 600 €. 

Et là, on te dit que c'est les filles "décomplexées et jolies au naturel" qui attirent le plus les regards?

Donc, en fait, Madame Figaro, t'as décidé de te mettre à dos tout ton lectorat, c'est ça le plan?

Ou bien est-ce que ce dernier paragraphe est l'oeuvre d'un génie du mal, qui, avec cette phrase anodine, espère pousser à la dépression et au suicide éventuel toutes les lectrices de Madame Figaro, à qui on répète depuis des années qu'elles sont trop grosses et pas assez bronzées et pas assez jeunes et pas assez grandes, et que le remède à tous ces maux se trouve dans la surconsommation de produits de beauté et fringues qui vont t'aider à "affiner la silhouette", "sculpter le buste", "allonger les jambes" (et autres formules utilisées comme si on était dans Bienvenue à Gattaca)?

Ou bien est-ce que c'est juste la plus belle démonstration de cynisme jamais vue depuis Oscar Wilde?

Je te laisse juger par toi-même.

Moi, je vais attirer les regards de ces messieurs avec mon look naturel et décomplexé : short-pyjama taché de yaourt, cheveux sales, jambes poilues au vent, et nichons subissant l'implacable poids de la gravité (parce que fuck le soutif et fuck la société, je suis en vacances et je sors pas de chez moi).

Je vais tous les faire tomber.

mercredi 1 août 2012

Eleanor Abernathy


Donc en ce moment je vis chez ma mère.

Attention, cela ne signifie pas que je vis AVEC ma mère, parce que crois-moi que ce serait une autre paire de manches.

Faut savoir que, j'ai beau avoir 23 ans et me marier dans un mois, quand je reste chez ma mère pour plus de 3 jours, c'est comme si j'avais plongé dans un gouffre spatio-temporel.

- Charlotte!
- Oui?
- Viens ici!
- Quoi? Je suis à l'étage, qu'est-ce qu'il y a?
- Viens ici!

(Ca, ça signifie qu'elle veut m'engueuler et qu'il faut que je sois en face d'elle pour que faire se puisse.)

C'est comme si l'escalier se changeait en un vortex qui m'aurait ramené 10 ans en arrière.

- Qu'est-ce qu'il y a?
- Regarde! T'as mis des miettes partout sur la table de la cuisine! 
- Oui ben je...
- Regarde les miettes! Regarde-les!
- Oui, je vais les...
- C'est pas bien!

Le problème, c'est que les anciens moyens de pression ne marchent plus.

- Range ta chambre, c'est sale.
- Écoute j'ai pas le temps maintenant, j'ai rendez-vous avec Sarah en ville, je ferai ça demain.
- Oui eh ben fallait y penser avant!
- Quoi?
- Je te défends d'aller voir ta copine tant que cette chambre n'est pas rangée!

Alors là, laisse-moi rigoler.

- Ou sinon?
- Hein?
- Si je range pas ma chambre aujourd'hui, tu vas faire quoi?
- Eh ben je... t'auras pas le droit de... je... mais enfin t'as plus 12 ans, je devrais pas avoir à te dire de ranger ta chambre, hein!

Le problème, c'est que c'est une régression qui marche dans les deux sens.

- Ouais, et alors je pensais, on s'en fout des cadeaux pour les invités, je les invite déjà à manger gratos alors ils ont intérêt à être contents....
- A TAAAABLE!
- Oui deux secondes Maman, je suis au téléphone! Donc ouais je te disais...
- CA VA ETRE FROIIIIID!
- MAIS MAMAN-EUH, ARRÊTE DE CRIER JE SUIS AU TÉLÉPHONE!

Des fois je m'entends parler et j'arrive pas à y croire.

- Charlotte, le film commence!
- Oui oui, j'arrive.
- Tu vas louper le début!
- Ben c'est pas grave si je loupe le début.
- T'es encore sur Internet, c'est ça?  Je dois débrancher le câble pour que tu te déconnectes de cet enfer virtuel?
- Pff, mais n'importe quoi.
- Quoi?
- TU COMPRENDS PAS MA VIE OKAY?

Assez vite, on en revient aux disputes d'il y a 15 ans. C'est un peu "Famille Fillinger, les plus grands hits" (Avec inclus : "De toute façon tu peux pas comprendre", "J'ai été jeune moi aussi", "Et puis d'abord c'est ma vie et mêle-toi de ce qui te regarde", et notre tube de l'été 2006 : "Je m'en fous si t'es majeure et vaccinée, tant que tu vis sous mon toit, tu obéiras à mes règles").

Donc en ce moment, je vis chez ma mère, mais elle est en vacances.

Je me suis dit que ce serait une bonne occasion de m'exclure de la société en allant m'exiler loin de Strasbourg et de ses tentations (les potes, Flaxou, les soirées passées sur le serveur de Minecraft) pour pouvoir me concentrer pleinement sur mon mémoire.

(Tu vois comme ça marche bien.)

Sauf que ma soeur a eu la bonne idée d'être en vacances en même temps, alors du coup je la vois tous les jours et on passe nos après-midi à discuter de la déco du mariage.

(Ma soeur a failli aller aux arts déco, et puis elle n'a jamais manqué un épisode de D&Co, alors c'est un petit peu l'artiste de la famille.)

(Mais quand on voit mon talent avec des gommettes, on comprend que c'était pas une médaille très difficile à gagner.)
 
Et les jours où je la vois pas, je vois Sarah, et les jours où je vois personne, je passe la journée à glander sur Internet en cherchant ce que je pourrais bien faire pour éviter de faire mon mémoire.

(Là j'ai fait le tour du net 3 fois et y'avait rien de nouveau, alors je me suis dit que c'était à moi d'y mettre du nouveau. Pour le bien de la communauté, évidemment.)

Mais sinon c'est cool de vivre seule. Je mange uniquement des plats déjà faits parce que j'ai la flemme de faire la cuisine juste pour moi, je me suis remise à regarder la télé pour la première fois depuis 6 ans (j'ai pleuré devant un documentaire d'Arte parce que j'avais oublié que le monde c'est de la merde, mais ils sont gentils, ils me le rappellent), et, l'autre jour, je me suis rendue compte que ça faisait plus de dix minutes que je parlais à mon chat. 

Mais pas "je lui parlais" genre "Oh c'est qui le bon pépère, c'est toi le bon pépère", non non! Je lui parlais, genre :

- Ha Frimousse t'as vu cette blogueuse comme elle raconte que de la merde! Genre elle raconte sa vie et même pas c'est rigolo. Bouffonne. 

Avec un peu de folie féline au milieu.

- Tu trouves aussi que c'est une bouffonne, pépère? Oh oui ça c'est un bon pépère.

Une semaine toute seule et je deviens déjà une vieille dame aux chats.

(Prochaine étape : parler au présentateur du journal télé. Après ça, je pense que je suis bonne pour le diplôme officiel de vieille dame aux chats.)